Visiter le Chili

chile

A propos du Chili

Le Chili, vaste bande de terre de 4 300 km de long pour seulement 200 km de large, profite à la fois de la côte Pacifique et des hauts sommets de la Cordillère des Andes, culminant à 6 893 m au Cerro Ojos del Salado. Sa longueur impressionnante lui permet d’abriter des climats et des paysages extrêmement variés, tous plus beaux les uns que les autres.

Frontalier avec l’Argentine, le Pérou et la Bolivie, il n’a rien à leur envier même si ses voisins demeurent toujours plus connus. Entre le désert d’Atacama, les plages à l’eau turquoise du Parc national Pan de Azucar, les glaciers et les fjords de Patagonie, les volcans d’un vert tendre de l’île de Pâques, ou encore la banquise de l’Antarctique, le Chili abrite bien des trésors.

La diversité des climats permet d’envisager un voyage à n’importe quelle période de l’année. En effet, si le désert d’Atacama est l’une des parties du monde les plus arides, l’île de Chiloé fait partie d’une des plus humides.

Les 17,5 millions d’habitants se concentrent essentiellement dans les vallées au cœur du pays. La capitale, Santiago de Chile rassemble ainsi 5 millions d’habitants, soit presque un tiers de la population totale. Le reste du pays demeure très sauvage et beaucoup moins peuplé.

L’histoire a fait des chiliens un peuple métissé, mêlant les populations originaires des peuples aymaras ou mapuches et les descendants des colons espagnols débarqués au XVI e siècle. Ces derniers ont également largement influencé les coutumes chiliennes, en apportant leur culture. Les grandes villes telles que Valparaiso ou Santiago ressemble désormais beaucoup aux grandes villes européennes.

Le pays est aujourd’hui l’un des plus développé d’Amérique Latine. Il possède l’indice de développement le plus élevé du continent et profite d’une forte croissance économique depuis quelques années. Il détient par ailleurs de nombreuses ressources naturelles dont la plus grande réserve d’eau potable d’Amérique dans les glaciers de Patagonie ainsi que des richesses minières au nord du pays.

Les Infos Utiles

Infos générales

Capitale : Santiago de Chile drapeau chili
Population pays : 16,7 millions d’habitants
Langue : Espagnol
Monnaie : Peso (CLP)

Quand partir au Chili ?

Le climat du Chili est très diversifié en fonction de la région où on se trouve. En effet, le Chili a la particularité de s’étendre sur plus de 4000 km du nord au sud.

On distingue trois grandes régions climatiques pour le Chili où les températures vont en augmentant du sud au nord. Concernant les précipitations, elles sont très abondantes dans le sud et se raréfient en remontant vers le nord.

Le sud du pays est ainsi caractérisé par un climat polaire océanique frais et très humide, le nord connaît un climat désertique tempéré et la zone centrale, autour de la capitale, bénéficie d’un climat méditerranéen. A quelques kilomètres de la côte chilienne, l’Ile de Pâques se démarque avec un climat maritime subtropicale.

La meilleure période pour découvrir le Chili est entre décembre et mars pour le nord du pays pour éviter les grosses chaleurs et les pluies de l’été. Une visite de la zone centrale sera préférable entre septembre et avril pour éviter la neige et le froid de l’hiver. Pour le sud, la meilleure période est entre octobre et janvier pour le sud. En général, évitez la période entre juin et août pour vous rendre au Chili, c’est l’hiver austral.

Il est à noter que le Chili est dans l’hémisphère sud, par conséquent les saisons sont inversées par rapport à l’Europe.

climat chili

Formalités d’accès

passeport

Vous n’aurez besoin que de votre passeport pour entrer sur le territoire chilien. Un visa de tourisme vous sera délivré, vous autorisant à séjourner jusqu’à 90 jours maximum.

Un document à remplir vous sera délivré dès votre arrivée, que vous devrez rendre en quittant le pays.

Les vaccinations et médicaments

médicaments

Les autorités ne requièrent aucun vaccin. Cependant nous vous conseillons de vous prémunir contre le Tétanos, les Hépatithes A et B, la Coqueluche, la Poliomyélite et la Diphtérie.

Pour les plus aventuriers, le vaccin contre la rage peut être envisagé. Le vaccin contre la fièvre jaune n’est pas nécessaire.

NB: Avis-voyages.fr donne des informations à titre indicatif mais ne constitue en aucun cas une source officielle. Par sécurité, nous vous conseillons donc de consulter votre médecin et les services administratifs adéquats.

Les risques

risques

Le Chili n’est pas particulièrement dangereux mais comme partout il convient d’être prudent dans les lieux touristiques.

Pour cela évitez de garder votre passeport sur vous et conserver une copie virtuelle de vos papiers dans votre boîte mail pour faciliter vos démarches en cas de vol ou de perte.

En cas de location de voiture ne laisser pas d’objets de valeur à l’intérieur et si celle-ci est vide laisser la boite à gants ouverte et relevez la plage arrière.

Les routes sont dangereuses en dehors des grands axes routiers. Il convient d’être très prudent sur les routes qui sont particulièrement dangereuses.

Voici notre sélection de liens pour vous aider à préparer votre voyage au Chili :
– Les infos pratiques de l’agence de voyage locale au Chili
Ministère des Affaires étrangères
Site de l’office du tourisme
Site touristique sur le Chili

Les villes incontournables à voir au Chili

santiago

Santiago

Au pied de la Cordillère des Andes, la Capitale du Chili fut fondée en 1541 autour d’une place principale : la Plaza de Armas. C’est là que se trouvent les principaux monuments de la ville : l’activité y est incessante. A ne pas manquer : le Palais présidentiel de la Moneda, le superbe musée d’art précolombien ou encore la vue panoramique du haut du Cerro San Cristobal.

iquique

Iquique

Le premier port de pêche du Chili prit son essor au XIX e siècle. C’est l’exploitation du salpêtre qui attire tout d’abord les capitaux étrangers. Les Européens et les Nord-Américains viennent ensuite peu à peu s’installer à Iquique, construisant de magnifiques maisons qui font aujourd’hui l’attrait touristique de la ville. Le Casino espagnol et le musée anthropologique, renfermant la momie d’une princesse inca valent également le détour.

copiapo

Copiapó

Copiapó est la capitale de la IIIe région d’Atacama. Celle-ci, allant du Pacifique à l’altiplano andin, abrite des sites exceptionnels à l’image du Parc Pan de Azucar ou de la Laguna Verde du côté Pacifique et du Parc Nevado Tres Cruces côté Cordillère. On y trouve aussi les plus hauts volcans actifs du pays. Au sein de la ville, le Palacete de la Viña de Cristo demeure un témoignage de la prospérité de la ville, tandis que le sanctuaire de la vierge de la Candelaria attire les pèlerins chaque mois de février.

Valparaiso

Valparaiso

Ce joli village de pêcheur, accroché aux collines, inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, a su conserver son charme authentique. Autour de la baie, des maisons en bois multicolores descendent le flanc des cerros. Les différents quartiers sont accessibles par des funiculaires et de nombreux escaliers colorés, alternant avec de petites ruelles pavées dont les fresques murales sauront vous émerveiller.

vina-del-mar

Viña del Mar

Les riches entrepreneurs de Valparaiso choisirent Viña del Mar afin d’y construire leur résidence secondaire au XIXe siècle. Entre les nombreux parcs et espaces verts lui valant le surnom de ville jardin et les belles plages du Pacifique, la ville avait vraiment tout pour plaire. Aujourd’hui on peut encore admirer les magnifiques demeures en bord de mer, tels que le Palacio Carrasco ou le Palacio Rioja.

Putre

Putre

A 145 km d’Arica, le village de Putre est perché à 3 561 m d’altitude, au pied de deux majestueux volcans : Taapaca et Ancoma. Datant du XVIe siècle, il possède encore des bâtiments à l’architecture coloniale et est entouré de cultures en terrasse caractéristique de la région. C’est le point de départ idéal pour s’habituer à l’altitude, avant de partir à la découverte du Parc Lauca. Le village accueille tous les ans en octobre une foire artisanale et folklorique.

arica

Arica

La ville de l’éternel printemps, posée au bord de l’océan, profite d’un climat agréable toute l’année. A l’époque de la colonisation, elle fut un port important d’où partait l’argent issue des mines de Potosi. La cathédrale et l’ancien bâtiment de douane ont été construits selon les plans de Gustave Eiffel. A 12 km de la ville, un intéressant musée, San Miguel de Azapa, présente des collections sur les cultures tiwanaku, inca et chinchorro.

Isla-Negra

Isla negra

A 90 km de Valparaiso, Isla negra est un petit village de pêcheur, surplombant la mer du haut de son promontoire rocheux. On peut y visiter la petite maison acquise et réaménagée par le célèbre poète chilien Pablo Neruda en 1939.
Diverses collections de l’artiste y sont exposées.

Salar de Atacama

Région de San Pedro de Atacama

Le joli village de San Pedro de Atacama, situé dans un cadre exceptionnel, est le point de départ idéal pour partir à la découverte des trésors de la région. Le Salar d’Atacama, les geysers de Tatio, les vallées de la lune et de la mort ou encore les thermes de Puritama où l’on peut se baigner, sont autant de sites à ne pas manquer. Un peu à l’écart, les eaux d’un bleu éclatant des lacs Miñiques et Miscanti, où vivent de nombreux flamants, contrastent avec les couleurs pastel de la steppe andine.

Les îles incontournables à voir au Chili

ile-de-paques

L’île de Pâques

L’île de Pâques est l’une des terres habitée les plus isolées au monde. Située à 3 700 km des côtes chiliennes, elle est très connue pour ses 887 Moaïs sculptées dans la roche volcanique. Ces statues, pouvant atteindre 8 m de haut, dateraient de l’an 1 000. Erigées sur tout le littoral, elles sont les gardiens de cette île aux paysages sauvages, inscrite au Patrimoine culturel de l’Humanité de l’Unesco.

cap-horn

Cap Horn

Le mythique Cap Horn, petite île à la pointe de l’Amérique, se trouve dans le Parc national Cabo de Hornos. La mer agitée se jette contre les falaises du petit archipel, certaines mesurant jusqu’à 40 m de haut. L’unique habitant de cette île bien connue des navigateurs, est le gardien du phare qui guide les bateaux à bon port. Le Cap Horn peut aussi être atteint en partant d’Ushuaia en Argentine.

Ile-Robinson-Crusoe

Ile Robinson Crusoé

La petite île de Robinson Crusoé, située à 650 km des côtes chiliennes, est encore peu connue et n’abrite qu’un village de 600 habitants. C’est là que le marin écossais, Alejandro Serlkirk, amené en 1704, dû survivre complètement isolé durant 4 ans. C’est son histoire qui inspira le célèbre roman de Daniel Defoe. L’île de Robinson Crusoé fait partie de l’archipel Juan Fernandez, qui est classée réserve nationale de biosphère pour sa faune et sa flore endémiques, à l’image du colibri rouge.

chiloe

Ile de Chiloé

40 îlots forment l’archipel de Chiloé, situé à quelques dizaines de kilomètre de Puerto Montt, séparé du continent par le canal de Chacao. Il s’agit de la plus grande île d’Amérique du sud après celle de la Terre de feu. Préservée de la colonisation massive grâce à son positionnement géographique, elle a conservé un patrimoine culturel riche et des paysages sauvages. Ses belles églises en bois sont inscrites au Patrimoine mondial de l’humanité.

Les lieux incontournables

Parc national Lauca

Parc national Lauca

Dominé par quatre volcans, le Parc national Lauca se dresse sur les hauts plateaux andins de la commune de Putre, entre 3 200 et 6 342 m d’altitude. Classé Réserve de la biosphère par l’Unesco, il abrite de magnifiques paysages, entre le lac Chungará, perché à 4 517 m, d’impressionnants cratères et des champs de lave, ou encore le marais de Parinacota. On peut apercevoir facilement de nombreux animaux, tels que des vigognes, des nandous, des pumas, des condors ou des flamants.

Salar de Surire

Salar de Surire

Lagune d’eau turquoise à la saison des pluies et vaste étendue blanche à la saison sèche, le Salar de Surire offre un paysage splendide à 4 200 m d’altitude. D’agréables sources thermales et de petits geysers parsèment ce champ de sel. Il s’agit d’un monument naturel protégeant l’écosystème de l’Altiplano et des salines. En effet, de nombreuses espèces de flamants et des oiseaux migrateurs y vivent par milliers, telles que le flamant des Andes, le flamant du Chili ou encore le flamant de James. En descendant vers le sud, les sources d’eaux chaudes de Pollequere invitent à la baignade.

Parc Torres del Paine

Parc national Torres del Paine

Ce parc, classé réserve de la biosphère par l’Unesco, est l’un des plus beaux sites de trekking d’Amérique du Sud, voire de la planète. Il offre des paysages incroyables entre lacs, montagnes, forêts, cascades et glaciers. La faune y est aussi très riche. On y rencontre des guanacos, des huemuls (espèce de petit cerf), des pumas, des condors ou encore des flamants. Le spectacle se poursuit du côté argentin, au Parc national Los Glaciares tout proche, qui abrite notamment le célèbre Perito Moreno.

paso-de-jama

Paso de Jama

Frontière entre la région d’Antofagasta au Chili et celle de Jujuy en Argentine, le Paso de Jama se trouve sur la route principale reliant le nord des 2 pays. Cette dernière, une fois passé le col, traverse les vastes étendues de Puna, parsemées de salars et de volcans culminant à prés de 6 000 m. Très praticable car goudronnée depuis 2005, elle permet de découvrir le riche écosystème de la région.

Parc national Pan de Azucar

Parc Pan de Azucar

Le Parc naturel Pan de Azucar se situe sur la côte, à cheval entre la région d’Antofagasta et celle d’Atacama. Il offre de magnifiques plages de sable blanc et propose de belles balades en bord de mer. Son climat est désertique, on peut donc observer de nombreuses espèces de cactus. Lorsqu’il pleut, le désert se couvre de fleurs, offrant un paysage splendide et surréaliste. L’île de Pan de Azucar, à 2 km du littoral, abrite des manchots de Humboldt, des pélicans, des loutres et des otaries à crinières.

Parc Nevado tres Cruces

Parc Nevado Tres Cruces

Ce parc de 59 000 hectares se divise en 2 secteurs. Le premier abrite la Laguna Santa Rosa et le Salar de Maricunga, le plus austral et le plus impressionnant du Chili. Des sommets enneigés entourent le vaste désert de sel parsemé de plans d’eau, où s’abreuvent des flamants roses. Dans le second, plus petit, se trouve la Laguna Del Negro Francisco, perchée à 4126m d’altitude avec son bofedal ou marais d’altitude.

La Silla

Silla, Observatoire astronomique de la Serena

L’observatoire de la Silla, situé à 150 km au nord est de La Serena, fut le premier Observatoire européen austral. Si certains des 19 télescopes ne fonctionnent plus aujourd’hui, il demeure à l’avant-garde dans le domaine. La région est particulièrement propice à l’observation du ciel car l’air a la particularité d’y être très limpide. L’observatoire est ouvert à la visite le samedi sauf en juillet et en août.

Colchagua

Vallée de Colchagua

Coincée entre la cordillère du Pacifique à l’ouest et la Cordillère des Andes à l’est, la vallée de Colchagua profite d’un climat relativement chaud toute l’année, propice à la culture du raisin. On y produit ainsi des cépages de carménère et de syrah dans les nombreuses bodegas de la région.
A Santa Cruz, capitale de cette vallée la plus dynamique de la route des vins, se célèbre tous les ans la fête de la Vendimia (fêtes des vendanges) la plus importante du pays.

Parque-Perez-Rosales

Parc Vincente Perez Rosales

Ce parc, le plus ancien et l’un des plus beaux du Chili, fut crée en 1926. Il abrite 3 volcans dont le plus haut, le Tronador, culmine à 3 484 m. Situé dans la région des lacs, il est le paradis des randonneurs avec ses grandes forêts, ses rivières au bleu laiteux descendant des glaciers, les belles cascades de Petrohué et le magnifique lac couleur émeraude Todos los Santos. Pour découvrir ce dernier, embarquez au village de Petrohué pour une jolie navigation jusqu’à Peulla.

parc-alerce-andino

Parc Alerce Andino

Ce parc naturel protège sur 39000 hectares une forêt de cyprès de Patagonie, l’Alerce. Ce conifère, au bois rougeâtre de très bonne qualité, était utilisé pour construire des maisons, des bateaux et les typiques tuiles en bois. Cet arbre pouvant vivre plusieurs milliers d’années est désormais protégé et déclaré Monument national. Dans le parc on rencontre aussi une faune endémique dont le marsupial monito del monte ou le pudu, le plus petit cerf au monde.

catedral marmol

Cavernes de Marbre

Au bord du lac glaciaire Carrera se trouvent des formations géologiques surprenantes. L’eau d’un bleu turquoise a, au fil des ans, creusé les îlots de pierre, créant des grottes à la roche multicolore, lui donnant cette apparence de marbre. Depuis Puerto Rio Tranquilo, des petits bateaux vous emmènent à l’intérieur même des cavités, pour une croisière magique entre les piliers de pierre de ces cathédrales naturelles. La lumière jouant avec l’eau et les parois donne au lieu à une atmosphère enchanteresse.

route australe

Route Australe : Carretera austral

Partant de Puerto Montt et descendant vers le sud jusqu’à Villa O’Higgins, la route australe parcourt plus de 1000 km, traversant les paysages incroyables de la Patagonie australe. La piste passe au pied des volcans, longe les lacs, traverse vallées et montagnes entre fjords et glaciers. Derrière chaque virage se cache un nouveau paysage. Spectaculaire.

Volcan Licancabur

Volcan Licancabur

Le volcan Licancabur, le plus haut du désert d’Atacama, mesure 5916m d’altitude. Son cratère est accessible à pied et offre une vue incroyable sur toute la région. Si l’ascension n’est pas techniquement difficile, il est nécessaire de s’adapter à l’altitude avant de gravir ses pentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *